Cédric Béchade en route vers les étoiles

Cédric Béchade en route vers les étoiles

Cédric Béchade a participé à plusieurs Rencontre du Chef, nous l’avions interviewé à cette occasion. C’est aussi pour nous une façon de lui souhaiter bonne chance dans sa nouvelle « maison » à Saint-Émilion , l’Hostellerie de Plaisance.

 

MdC: Quelles routes vous ont mené vers la cuisine ?

CB :  À 13 ans, j’ai dit dans le bureau du proviseur avec mes parents, « je souhaite être cuisinier ! ». Toute ma famille était dans la chaussure, dans le commerce, malgré qu’ils travaillaient et s’investissaient beaucoup, ils faisaient toujours attention à la qualité de ce que l’on mangeait. Chez mes grands-parents maternels, je passais mes vacances en Lozère, ma grand-mère est une très bonne cuisinière et l’a transmis à ma maman, les repas de famille étaient de grande qualité. J’ai fait mon CAP – BEP à Limoges et je suis parti au Lycée de Souillac pour réaliser mon Bac PRO, notre professeur de Travaux pratiques M. Fillipy nous faisait travailler sur des recettes d’Alain Ducasse du Louis XV, c’est comme cela que j’ai voulu rentrer dans son équipe après que Dominique Bouchet ( chez qui j’ai fait mon stage bac pro) m’ait envoyé à l’Hôtel du Palais avec Jean-Marie Gautier pendant 2 ans pour débuter ma carrière de cuisinier… Je suis tombé amoureux du Pays basque et souhaitais y revenir ! J’ai donc fait mon « université » aux côtés d’Alain Ducasse pendant 10 ans et de Jean-François Piège pendant 7 ans.

 

MdC : Comment définiriez-vous votre cuisine ?

CB : J’ai voulu poser tout de suite 3 valeurs de base pour réaliser ma cuisine : Goûteuse – Gourmande – Généreuse, cela correspond beaucoup aux valeurs du Pays basque ! Ensuite, j’essaye de réaliser une cuisine identitaire donc basque et avec les produits du pays basque qui sont extrêmement nombreux, je joue avec l’immense palette de saveurs que nous apportent tous les produits pour que les mets soient une balade, que l’on aille de découverte en découverte… La cuisine doit rester un jeu, pour le plaisir !

 

MdC: En cuisine pour vous c’est « jamais sans… » ?

CB : Crème de riz ou farine de riz, quel que soit le type de cuisine que l’on réalise, c’est un produit essentiel dans ma cuisine qui permet de concentrer, de marquer et de lier les saveurs !

 

MdC: Votre madeleine de Proust ?

CB : Les tulipes à la crème de marron et chantilly de ma grand mère, ainsi que la truite au bleu et pommes de terre en papillote  à la braise, mais aussi  les brioches farcies au jambon et fromage de ma maman !

 

MdC: De quels ustensiles de cuisine ne vous séparez-vous jamais ?

CB : Les couteaux sous toutes leurs formes et utilisations, c’est un objet tellement riche et utile pour réaliser l’acte le plus important pour nous : manger !
La Maryse est un élément que j’adore pour sa polyvalence  et sa subtilité quand elle résiste au chaud et nous permet de ne pas faire de gaspillage…

 

MdC: Entre vous et MeilleurduChef.com, c’est… ?

CB : Coup de foudre dès le début grâce à l’esprit qui y est cultivé !

C’est le fournisseur qui est le plus proche du lien entre les particuliers et les professionnels, cette relation n’est pas prête de s’arrêter…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :