Brisez la glace entre turbine et sorbetière : faites le bon choix !

Brisez la glace entre turbine et sorbetière : faites le bon choix !

 

Le soleil pointe le bout de son nez…ambiance estivale, c’est l’effervescence en cuisine ! Chef Philippe peaufine ses recettes de saison pour pallier aux envies spontanées de desserts glacés.
Citron givré, Granité à l’ananas, Glace au spéculoos, Sorbets à la figue, à la mangue, à la framboise, à l’abricot…C’est un festival de gourmandise qui vous attend ! Si vous envisagez de faire votre propre crème glacée ou de succulents sorbets bien meilleurs que n’importe quelle glace industrielle ultra foisonnée, il est temps de vous pencher sur le choix d’un appareil adapté à vos besoins avec la fierté de pouvoir dire : ma glace, c’est  du « fait maison » !

turbine-sorbetiere

 

Les procédés de fabrication restent identiques, à savoir : verser une préparation liquide dans une cuve réfrigérée jusqu’à obtention d’une glace et ceci en évitant la formation de cristaux.
Le choix d’un appareil sera conditionné par votre budget, la fréquence d’utilisation, la place dont vous disposez pour stocker la machine.

SORBETIERE

La sorbetière à accumulation, d’usage généralement familial, est équipée d’un bloc de froid qu’il faut placer au congélateur plusieurs heures  (au moins 10 à 12h) avant de mettre la préparation à glacer.
Ce type d’appareil est le plus vendu car le plus accessible en terme de rapport qualité/prix.
Si vous disposez d’un grand congélateur ce n’est pas un souci, en revanche, si vous avez un petit congélateur à tiroir le stockage du bol est plus compliqué car il doit être stocké debout.
Economique, pratique,  peu encombrant, c’est l’équipement idéal pour le débutant, en revanche, la prévoyance est de mise car le bloc de production de froid nécessite un  long stockage au congélateur et vous ne pouvez réaliser qu’une glace à la fois à moins de disposer de cuves réfrigérantes supplémentaires.
Ceci dit, une fois que le bol est suffisamment refroidi vous n’avez plus qu’à patienter entre 30 et 40 mn le temps que la turbine fasse son travail et que la glace prenne.

TURBINE

La turbine, bien plus performante que la sorbetière est autonome grâce à son bloc moteur qui produit du froid. Simple et fiable, elle permet de réaliser des glaces en plus gros volume, d’improviser n’importe quel dessert glacé illico et permet d’enchaîner plusieurs recettes à la suite dans un temps limité de turbinage, sans pré-congélation. De quoi satisfaire tous les goûts ! Argument non négligeable pour les gourmands ou les familles nombreuses mais dont l’inconvénient majeur reste le prix : élevé !

En résumé, quels sont les critères pour bien choisir :

 

. la fréquence d’utilisation

. le nombre de gourmands

. la taille de votre congélateur

. la capacité du bol réfrigérant

. le temps de préparation

. le prix

 

coupe-glace

Vous commencez à y voir plus clair ? Il n’y a plus qu’à….

Une astuce à la préparation : ne remplir la cuve qu’à moitié car elle double de volume une fois glacée !
Les glaces se conservent idéalement à une température de -6°C.Le congélateur familial étant souvent réglé plus bas, il peut s’avérer nécessaire de sortir la glace une trentaine de minutes avant et de la placer au réfrigérateur avant de la consommer.
A la différence du sorbet qui se compose de pulpe de fruit, la glace ou crème glacée est plus élaborée.
Les bases :
Sorbet : fruits, eau, sucre
Glace : lait entier, sucre, jaune d’oeuf, parfum ( au choix)
Crème glacée : même ingrédients mais avec de la crème fraîche en plus
Ca y est …votre glace est prête ?
Il manque encore un ou deux accessoires indispensables :

. une belle cuillère à glace !

. une belle coupe à glace pour valoriser l’ensemble !

Et le tour est joué ! Vous pouvez être fier de vous !

Le saviez vous…..

L’élaboration de sorbets  remonte à loin dans l’histoire.
Déjà les Romains et les Grecs réalisaient des préparations à base de jus de fruit et de miel qu’ils stockaient et dans des trous remplis de neige.
Bien avant l’avènement de la réfrigération moderne, cette technique de conservation s’avérait périlleuse et fort coûteuse. Les glaces, fort appréciées par l’élite royale, n’accèderont aux palais du petit peuple qu’à partir du 19ème siècle avec les marchands de rue.
Si ce sont les Croisés qui découvrent la recette au Moyen Orient, c’est par le biais des marchands vénitiens , revenus du Levant, que la recette du « sorbetto » va faire son apparition à la Cour du Roi de France. En effet, Catherine de Medicis arrivée de Florence avec sa cohorte de maîtres pâtissiers glaciers prisait fort le « sorbetto tutti frutti », elle le fît apporter sur les tables royales jusqu’au succès populaire que l’on connait aujourd’hui.
Qui ne succombe pas, le soleil revenu, à la tentation délicieuse d’un cornet lentement dégusté le temps d’une promenade….



1 thought on “Brisez la glace entre turbine et sorbetière : faites le bon choix !”

  • Bonjour,
    Pouvez vous me dire quel livre permet de ne pas se planter quand on veut faire des glaces avec une tubine ?
    Adieu béton, adieu, paillettes.
    Vous ne donnez pas de recettes c’est étonnant!
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :