Roscon de reyes

Roscon de reyes

 

Selon la tradition chrétienne, l’Épiphanie célèbre la visite des trois Rois Mages – Balthazar, Melchior et Gaspard – à Jésus.

Synonyme de l’incontournable galette en France, cette célébration prend des proportions bien plus importantes de l’autre côté des Pyrénées.
Véritable fête en Espagne, l’Épiphanie est un jour férié. Tout comme la tradition du père Noël en France, le 5 janvier au soir avant de se coucher, les enfants déposent leur petit soulier et laissent quelques gourmandises pour les rois Mages et leurs chameaux, impatients de déballer leurs cadeaux au matin.
C’est également pendant la soirée du 5 janvier que les Espagnols célèbrent le réveillon de la Noche de Reyes autour du fameux Roscón de Reyes, un gâteau des rois à base de brioche et en forme de couronne.

couronne

De nombreuses variantes existent, certaines garnies de crème fouettée ou de crème aromatisée au chocolat, d’autres garnies de morceaux de fruits confits, mais la recette traditionnelle consiste en une simple brioche en forme de couronne, décorée sur sa surface d’amandes et de fruit confits multicolores, en référence aux joyaux des Rois Mages. Comme en France, une fève est dissimulée dans la couronne, et celui ou celle qui la trouve devient roi ou reine et a l’honneur de porter la couronne le temps de la dégustation…
Largement disponible en version artisanale ou industrielle, le Roscón de Reyes est partout, inondant les étals des boulangeries et des supermarchés ! Et comme le dit le proverbe : « Mentiras y roscones, cuanto más grandes, mejores » (les gâteaux des Rois sont comme les mensonges : plus ils sont gros, plus ils sont bons)…
 
 
Dans son joli blog de cuisine l’Exquisit, Sonia nous propose une version garnie aux fruits confits (recette en espagnol).

 
 

Notre conseil : vous pouvez également suivre la recette de la Galette des rois façon bordelaise (lien) selon Chef Philippe. Il suffit simplement d’insister davantage sur la décoration du gâteau : parsemez la surface de fruits confits de différentes couleurs (citron, orange, cerise…), en alternant entre lamelles, cubes et quartiers, puis saupoudrez d’amandes en bâtonnets. Le tour est joué !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *