Articles

Le Kumquat

Un bien joli nom évocateur de soleil et d’exotisme pour un fruit délicieux mais encore trop discret et peu présent sur nos tables; Goûtez le kumquat, il mérite une place de choix dans une alimentation légère et équilibrée



kumquat-coupe

Un peu d’Histoire :

Originaire d’Asie et de Malaisie cet agrume exotique autrement appelé « petit agrume d’or » est une sorte d’orange miniature aux propriétés très concentrées.
Il est issu de la famille des rutacées et son nom botanique : Fortunella Japonica.
Des textes très anciens en Sanskrit font état de sa présence il y a plusieurs millénaires en Inde, en Chine, Malaisie, Birmanie, Cachemire, Japon…
C’est Robert Fortune, célèbre explorateur et botaniste anglais (inventeur du kiwi) qui va le remarquer en 1848 de passage en Chine pour le compte de la Compagnie des Indes et qui va développer sa culture en Europe.

Quelques généralités :

Fruit d’un arbuste voisin du mandarinier aux feuilles étroites, petites et pointues, le Citrus Fortunella pousse comme un bonsaï, c’est pour cela que tout le monde peut s’essayer à le produire. Il se cultive bien en pot à la condition de se trouver dans une véranda ensoleillée et hors gel.
Bien qu’il existe une petite production marginale en Corse et en Provence, les fruits que l’on trouve sur les étals entre Décembre et Février proviennent surtout d’Israël, des Etats-Unis (Floride, Louisiane, Californie), du Pérou, Du Brésil, d’Asie.
A noter cependant que si vous voulez acheter des kumquats, il s’en trouve toute l’année dans les magasins.
Si un jour vous passez dans le Sud, visitez la « kumquateraie » de La Londe des Maures dans le Var, vous en saurez un peu plus sur les techniques de production.
Sa cueillette s’y fait minutieusement à la main à l’égal de la clémentine en préservant son pédoncule ce qui lui assure une meilleure tenue tout au long de sa commercialisation.
Le fruit est cueilli à maturité sur l’arbuste et on estime environ 8 visites pendant la saison de récolte.

kumquat-x3

Propriétés nutritives :

C’est un petit fruit (2.5 cm de Ø à peine) que l’on mange en entier. Son attrait vient surtout du contraste savoureux entre la chair aigrelette et la peau épaisse et sucrée.
Il est composé de 80% d’eau ce qui lui confère un pouvoir de satiété élevé.
Il est très riche en vitamine C, en calcium, en flavonoïdes, en glucides et très peu calorique.

Le saviez-vous :

A la différence des autres agrumes il se consomme toujours entier avec sa peau. On laisse généralement quelques feuilles avec le fruit  pour témoigner de sa fraîcheur ou pour la décoration sur une assiette.
C’est un  fruit qui aime bien les métissages génétiques.
Le croisement entre un lime (citron vert) et un kumquat donne le Limequat, un petit agrume ovale, une sorte de mini citron qui se récolte quand le vert devient clair. Ces fruits sont consommés avec leur peau, nature ou confits, à l’égal du kumquat.
Le croisement entre une mandarine et un kumquat donne le Calamondin, une sorte de petit oranger plus juteux et moins amer qui produit des fruits toute l’année et qui s’acclimate à la vie en appartement.
La liqueur de kumquat est un spiritueux grec très populaire à Corfou.
Elle s’obtient par la macération de ces petits agrumes dans de la vodka et de l’alcool de fruits.
Dans le Nord et le Centre du Vietnam, pendant les cérémonies de la Fête du Têt, le Kumquatier devient l’arbre décoratif dans les salons, à l’égal de ce que nous faisons à Noêl avec un sapin.
Ses fruits vont symboliser la fertilité et la fécondité que les familles espèrent dans l’année.

Les astuces de Sandrine

Il se conserve au réfrigérateur dans le bac à légumes mais point trop longtemps.
Plus le fruit est mûr moins il sera acide, sa chair doit être choisie ferme, souple et sans taches.
Le meilleur mode de conservation est sous forme confite car il conserve tous ses composants nutritionnels, c’est ainsi qu’il est très apprécié en Asie ou on le consomme en friandise, en décoration dans les plats ou en offrandes lors de cérémonies printanières.







Article precedent

La pomme

Article suivant

La cerise





0 Commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


A lire egalement

La pomme

Un peu d’Histoire : Nous allons vous raconter l'épopée d'une très vieille dame puisque son existence remonterait à des dizaines...

24 February 2015