La physalis

La physalis

Cette baie orangée de la taille d’une noisette, entourée d’une fleur en forme de calice est du plus bel effet



physalis-01

Un peu d’Histoire :

Originaire des Andes, ce petit fruit insolite, du grec Phusalis, vessie, en raison de la forme de son calice,  fût ramené par les Conquistadors espagnols au 16ème siècle puis a essaimé dans les régions tropicales au gré des périples des galions.
Il était employé dans les processus de momification en Egypte antique et les Romains l’utilisaient pour ses vertus médicinales.
A maturité, sa paroi s’affine et se dentelle ressemblant à une minuscule lanterne chinoise dans laquelle on entrevoit le fruit, ce qui lui confère une très symbolique appellation : L’Amour en cage !



Quelques généralités:

Il est important de rappeler que toutes les variétés ne sont pas comestibles et qu’il faut distinguer :

  • les physalis potagers autrement appelés cerises de terre
  • les physalis décoratifs servant à faire des bouquets perpétuels et orner les jardins

A l’égal des tomates, des piments, des aubergines…ce fruit est issu de la famille des Solanacées et porte des noms variés.
On l’appelle Tomatillo d’Amérique Latine ( Physalis ixocarpa) de par son goût sucré, acide qui se rapproche de celui de la tomate…. c’est délicieux !
Les Tomatillos font partie des bases de la cuisine latino- américaine et sont employés dans la préparation de sauces, de ratatouilles accompagnées de tomate et d’ail.

Coqueret des Andes nain ( Physalis pruinosa) qui est comestible et s’utilise pour agrémenter les desserts

Coqueret du Pérou ( Physalis peruviana) que l’on cultive dans le potager de la même façon que les tomates

physalis-02

Propriétés nutritives:

Le fruit n’est gouteux qu’une fois mûr, sinon avant, il est toxique.
Sa pulpe est juteuse, acidulée et contient une multitude de petites graines.
Il est riche en vitamine C et B3 ( excellent adjuvant pour la peau et l’éclat du derme), en fer et en potassium.

C’est un fruit méconnu certes mais regardez plutôt ce qu’il procure:

  • action bénéfique sur le nerf optique et la macula
  • action bénéfique sur les maux de gorge et les problèmes pulmonaires
  • action bénéfique pour les personnes atteintes de diabète
  • qualités diurétiques (permet de purifier le sang)
  • effet positif sur le traitement des personnes atteintes de prostatite
  • effet tranquillisant naturel par sa teneur en flavonoides particuliers

On l’utilisait aussi en médecine populaire pour soigner la goutte à raison d’une trentaine de baies par jour.

Le saviez vous:

La variété Coqueret du Pérou se cultive et se récolte aussi en France dans la région de Nice et également en Anjou.

Les astuces de Sandrine

Le physalis se conserve plusieurs jours au réfrigérateur une fois débarrassé de son calice.
Il peut se conserver à température ambiante plusieurs mois si on lui laisse son petit calice naturel protecteur.
On peut même le stocker plusieurs mois au congélateur dans un sachet.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *