La framboise

La framboise

framboise

Un peu d’histoire :

Si la botanique nous assure que la framboise est endémique depuis fort longtemps dans les zones montagneuses d’Europe, il existe pourtant une très jolie légende à son sujet associée à la mythologie grecque.
L’histoire raconte qu’à l’origine le fruit était blanc.
La nymphe Ida, fille du roi de Crète, voulant calmer les pleurs affamés du petit Zeus alors nourrisson, se serait écorchée dans les buissons en voulant cueillir des framboises pour apaiser ses pleurs.
Le sang divin coulant sur le fruit le colora définitivement en rouge et il devint : « mûre de l’Ida », Rubus idaeus.
Ce sont les Romains qui répandront sa culture dans toute l’Europe.





Quelques généralités :

 

La framboise pousse sur un abrisseau dont les branches s’éparpillent en rampant au même titre que les ronces, elle aime bien les sols filtrants riches en matières organiques.
Dans le cadre d’une production structurée, le framboisier a besoin d’une humidité constante sans stagnation d’eau, c’est pourquoi l’irrigation au goutte à goutte est privilégiée pendant la phase de grossissement des fruits.
Sa récolte est coûteuse car elle exige beaucoup de main d’œuvre saisonnière et de minutie.
On estime le rendement d’un cueilleur à 4 kg par heure.
En France, le marché de la framboise se répartit dans 3 domaines :

  • celui de l’industrie ou l’on va la retrouver dans les confitures, les arômes, les alcools, la pâtisserie
  • celui des produits qu’utilisent les restaurateurs et les pâtissiers
  • celui de la vente directe en frais (sur les marchés par exemple)

Les principales régions productrices sont le Rhône-Alpes, le Val de Loire, l’Aquitaine.

 

Propriétés nutritives :

C’est un fruit d’été dont la densité minérale est une des plus fortes : plus de 1300 mg de minéraux pour 100Kcal
(magnésium, du calcium, du fer).Riche en vitamine C et en vitamine P (très bon pour la circulation sanguine).
Très longtemps elle s’est vue attribuer des vertus fortifiantes, on soignait par exemple les angines avec du sirop de vinaigre framboisé.
Attention cependant à ses vertus laxatives que les intestins délicats ne manqueront pas d’atténuer en la consommant plutôt tamisée sous forme de coulis !

framboises

Le saviez vous :

Elle fait partie de la famille des ronces.
Comme la mûre, c’est une drupe, c’est-à-dire un amalgame de petits fruits à l’aspect velouté, les drupéoles.
Chaque drupéole possède un minuscule noyau dans lequel se trouve une graine.
Il existe plus de 200 variétés de framboisiers sans compter les cultivars créés par l’homme au fil du temps.
Plus les framboises sont foncées, plus elles ont un pouvoir anti-oxydant sur l’organisme.
Il en existe également des jaunes, des noires, des blanches. On peut réaliser du vinaigre à la framboise : laisser macérer 5 belles poignées de fruits dans du vinaigre blanc assaisonné de sel et de poivre pendant une quinzaine de jours. Filtrer. Il exhaustera vos salades !

 

Les astuces de Sandrine

De nature extrêmement fragile, il est conseillé de la consommer le jour même de l’achat car elle cesse de mûrir une fois cueillie.
Il est préférable de ne pas la passer sous l’eau mais plutôt de l’essuyer.
Elle se congèle très bien : disposez en sur une plaque et ensachez les.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :